La maison qui s'enracine / concours de l'appel à idées sur les échoppes

Publié le par Francois Coudeyrat

L’objectif principal de cet appel à idée est de proposer une solution architecturale permettant d’améliorer l’habitabilité des échoppes. Une approche globale incluant l’existant et l’extension est obligatoire. Cette extension va entraîner des modifications radicales sur le bâtiment, il va alors falloir repenser l’organisation intérieure et si nécessaire l’agrandir afin de l’adapter aux nouveaux modes de vie des occupants (multiplication des différents espaces en différentes fonctions : on parle aujourd’hui « d’habiter ensemble mais séparément »). La refonte des volumes va permettre d’apporter une plus grande fluidité dans les parcours et de laisser pénétrer la lumière plus loin dans les zones les plus sombres.

 

 

 

 

 

 

C’est à partir de ces différents critères que j’ai choisi de densifier par  ‘le bas’ l’échoppe d’angle (cas d’étude n°3).  Celle-ci étant en rez-de-chaussée dans un contexte urbain d’échoppes en R+1, j’ai également choisit  de créer une extension en surélevant le volume existant.

 

 

 

 

 

 

Voici l'échoppe d'étude :

Le fait de densifier sous terre m’amène alors à me poser une question fondamentale : comment amener de la lumière le plus loin possible ?

 

 

 

 

 

 

Conscient du coût important dû à cette densification par le bas, il m’est apparu intéressant de travailler par étapes successives limitées aux besoins du ménage :

 

 

 

La maison évolue selon le cycle des habitants.

 

3 phases de conceptions :

 

 

 

 

 

 

*      Il s’agit dans un premier temps de répondre aux besoins urgents : il s’agit   dans un premier temps de séparer les espaces jours/nuits en surélevant le volume existant, cela permet de regrouper les parties communes comme la cuisine devenue un espace central de rencontre, conviviale, en relation avec toutes les pièces de la maison. Le séjour au rez-de-chaussée sera en double hauteur pour laisser pénétrer la lumière dans les endroits les plus sombres.

 

 

 

Les circulations verticales, colonne vertébrale de la maison, sont décentrées contre le mur mitoyen. Cela permet de disposer au dessus une verrière transformant cet espace en puit de lumière.

 

 

 

Dans un second temps il s’agit de résoudre le problème récurant de toutes les échoppes Bordelaises qui est le déplacement, rangement des poubelles et vélos. J’ai alors choisit de créer un garage en fond de parcelle assez large pour pouvoir passer à coté de la voiture afin de sortir et rentrer avec les poubelles ou vélos. Le fait d’être en angle facilite la circulation entre le local poubelle/vélo vers la rue. Mais cette solution est envisageable pour tout autre échoppe se trouvant entre deux mitoyens en prévoyant une circulation latérale qui recevrait également les circulations verticales.

 

 

 

*      La deuxième phase consiste à commencer la première densification vers le bas par paliers. Cela permet d’installer les équipements techniques (Citerne de récupération des eaux pluviales, ballon d’eau chaude solaire, machine à laver le linge…) mais aussi des espaces réservés à l’usage des technologies comme l’informatique, la télévision etc… Cet espace est appropriable et peut alors évoluer en local de détente, lecture, billard, atelier d’artiste, salle de jeux enfants etc… ou aussi aux divers tâches de la maison comme le repassage, atelier…

 

 

 

On retrouvera les circulations verticales d’un coté et les gaines techniques de l’autre. Les divisions des espaces doivent être faciles à manipuler afin de transformer l’espace à sa guise. La lumière, toujours zénithale au dessus des circulations verticales, sera également dirigée à travers les différences de niveaux.

 

 

 

*      Le processus final est l’unification du tout. On relie le garage par le sous-sol à l’extension de la deuxième phase. Avec la création d’une excavation au milieu de la parcelle, la lumière pénètre partout. Cette densification finale permet d’allonger les vues, de créer de nouveaux espaces évolutifs à termes (voir schémas d’appropriations) où la lumière est mise en scène.

 

 

 

Ce trou creusé au milieu de la parcelle permet d’éclairer, dans le cas présenté sur le panneau, une chambre avec ces deux dressing ainsi que sa salle de bain. Celle-ci combinée au garage/cellier (sur deux niveaux) pourrait se transformer en un studio autonome qui se déploierai autour du patio, l’entrée étant situé au niveau de la rue par le garage.

 

 

 

 

 

Pour comprendre cette échoppe, je vous ai fait quelques coupes en 3D ;)

 

 

 

L’extension sous terre a le grand avantage de posséder une très bonne isolation thermique du fait de la forte inertie des murs. Le chauffage de la maison peut être assuré par un système de plancher solaire direct avec des capteurs solaires installés sur le toit et une chaudière d’appoint basse température au gaz. Le plancher solaire direct diffuse une chaleur douce et homogène, idéale pour la santé des personnes. La récupération des eaux de pluie est également envisageable en la stockant au sous-sol dans une cuve. Pour éviter tout échauffement des parties vitrées, des protections solaires sont disposées tels que des volets coulissants, des stores électriques…On eut également avoir recours à des verres plus performants comme le verre à faible émissivité ou encore le verre tant attendu (promis pour dans 3 ans) le verre ‘thermochrome’ capable de réguler les apports thermiques du soleil. Le fait d’avoir des volumes liés que l’on peut cloisonner à sa guise (panneaux coulissants), des doubles hauteurs, et des verrières en toiture, facilite la circulation de l’air et procure alors une sensation de bien être.

 

 

                                             Vue intérieure de la cuisine / salle à manger

                                             Perspective 3D de la chambre/patio. Celle-ci combinée avec le garage et la cave peut devenir un studio avec un accès sur la rue par l'actuel garage.

                                             Perspective au niveau -1 : salon de lecture et a droite dans le fond la salle multimédias.

                                             Perspective sur le salondu niveau 0 avec le vide sur le niveau -1

Ce principe d’extension sous terre présenté ici sur l’échoppe d’angle (cas d’étude n°3) est également applicable sur les autres échoppes. En effet celle-ci permet de construire dessous en amenant le plus possible la lumière naturelle et en préservant les espaces verts d’intérieur d’îlot puisque la quatrième façade (toit terrasse) est utilisée comme jardins ou terrasses. L’excavation effectuée en milieu de parcelle peut être un patio ou encore une piscine qui laisserait passer la lumière par des hublots visibles dans les pièces du sous-sol.

La géométrie très simple de l'extérieure permet de creer la surprise à l'intérieur. L'échoppe concerve ainsi tout son caratère d'origine.

Publié dans Nos projets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
ça a l'air drôlement intéressant ce projet! je repasserais!
Répondre
F
Merci, pour les compliments, quand aux logiciels d'archi il en existe plusieurs accessible à tous, mais ils sont simple d'utilisation (c'est donc ce que tu cherches), et sont donc limités. La plupart servent surtout à aménager un intérieur par exemple (moi j'utilise archicad). Quand aux compétences pour faire un plan de maison, je dirais simplement que tout le monde peut le faire tout dépend de la sensibilité de chacun. L'avantage de prendre un architecte (et contrairement à ce que peuvent penser la majorité des gens, un architecte ne coute pas si cher!) c'est qu'il va prendre en compte tous les paramètres essentiels à la conception de la maison : Les vents, l'orientation (qui n'est pas toujours celle que l'on croit) etc...et il est surtout là pour écouter le client et transcrire tous ces souhaits en dessins et en plans avec un budget donné. je pense que mon collègue Seb continuera sur ce sujet sur lequel on pourrait discuter des heures... voilà<br /> Sinon je voulais te dire que la musique d'intro de ton blog (T et les C. d'or) est une de mes chansons préférées et me rapelle mon enfance :)
Répondre
C
C'est vraiment sympas l'intérieur de cette maison.J'aime beaucoup le principe de mezzanines, je trouve que ça dégage de la place dans une maison ! (enfin, ce n'est que mon avis car je n'ai aucune compétence en architecture ;) ) Je sais que j'aimerai beaucoup faire moi-même les plans de ma future maison (j'ai encore le temps lol ) et je voulais savoir si il existait un logiciel assez simple à utiliser pour faire des plans de maisons virtuels et de les voir en 3D par la suite.Et quelles compétences techniques faut-il avoir? (les maths ?, ça c'est bon ... )Bonne continuation :D
Répondre